capuche Air Sweat 891354 Aj 9 molleton Nike 826218344732 Taille Homme Jordan 3xl Flight en 010 pour à Xw5qv0rX
de au € XL Vert pour Taille Light running Homme Veste détail 110 Impossibly Nike
Denis Paget Ancien membre du Conseil supérieur des programmes

Denis Paget : « On est clairement dans une dérive élitiste »

Mercredi, 21 Novembre, 2018

Ancien professeur de lettres et responsable du Snes-FSU, Denis Paget a siégé cinq ans au Conseil supérieur des programmes. Il dénonce la logique de tri social qui sous-tend les nouveaux programmes du lycée.

Àquelle logique répondent ces nouveaux programmes ?

Denis Paget On est dans une dérive élitiste. Pour le comprendre, il faut se pencher sur les programmes des matières dites de « spécialités », que les élèves de seconde doivent choisir en janvier et suivront l’an prochain et en terminale (lire encadré). Ces matières, qui s’ajoutent au « tronc commun », sont stratégiques dans la réforme voulue par Jean-Michel Blanquer car ce sont sur elles que les universités se baseront pour opérer leur sélection. Or, que constate-t-on ? Que les programmes de ces spécialités ont un niveau d’exigence bien plus élevé qu’actuellement. On sent la volonté d’opérer un tri plus appuyé entre les lycéens, qui ont tendance à être considérés déjà comme des étudiants.

Comment cela se concrétise-t-il ?

Denis Paget En spécialité « maths », par exemple, on a ajouté de la trigonométrie, la fonction exponentielle ou encore certaines dérivées… Les lycéens de première S ont déjà du mal avec le programme actuel. Seule une minorité sera capable de suivre celui à venir. C’est aberrant. Beaucoup d’élèves qui veulent devenir professeurs des écoles ou aller vers les métiers de l’économie et de la santé ont besoin de bases en maths mais sans atteindre un niveau si poussé. Même constat sur la spécialité « humanités, littérature et philosophie ». Le programme est organisé de façon purement chronologique, ce qui le rend à la fois très spécialisé et très difficile. Ainsi, le chapitre sur les pouvoirs de la parole, au premier semestre de première, ne repose que sur la connaissance de textes de l’Antiquité et du Moyen Âge, durs d’accès, voire dissuasifs ! On exclut tout aller-retour entre la littérature contemporaine et les textes du passé. Ce programme suppose beaucoup de maturité, des capacités fines en lecture, ce qui n’est pas le mieux partagé parmi les élèves…

La volonté est donc d’augmenter la difficulté pour faciliter la sélection vers le supérieur ?

Denis Paget Oui, c’est toute la philosophie de la réforme du lycée qui se fonde sur la vulgate du « bac -3/bac +3 », cette illusion que les élèves à leur entrée en seconde savent déjà ce qu’ils vont faire six ans après… On se trompe. Même les bons élèves sont hésitants. Combien ont des parcours sinueux, changent d’orientation ? Aujourd’hui, la volonté sous-jacente à cette réforme des programmes est vraiment d’opérer un tri sur la base de connivences sociales. La conception au pas de charge des contenus n’a fait l’objet d’aucune discussion sur ce qu’on peut attendre légitimement d’un lycéen d’aujourd’hui en matière de culture commune. Cela se ressent également sur les matières du « tronc commun ». Là aussi, on est sur des idéaux élitistes avec des programmes qui manient des conceptions d’un autre temps, lorsque seulement 20 % des jeunes atteignaient le niveau bac. Le programme de français a été en grande partie piloté par un universitaire convaincu qu’il fallait revenir au Lagarde & Michard, et construire un programme sur l’histoire littéraire en partant du Moyen Âge à nos jours…

Est-il possible de construire des programmes de manière consensuelle ?

Nike Homme détail Impossibly de au 110 Light Vert running pour XL Taille € Veste 0W1E0

Denis Paget C’était l’objectif du Conseil supérieur des programmes lors de sa création. Et nous y sommes parvenus en réformant les programmes de la maternelle, du primaire et du collège. Mais cela a demandé un long travail, des échanges avec les enseignants et des mois de réécriture. Là, cela ne sera évidemment pas possible. C’est le drame de programmes qui se font sous la pression du temps politique.

entretien réalisé par Laurent Mouloud

Formulaire de recherche

×